Monty Roberts

La méthode de Monty Roberts ?

join-upNé le 14 mai 1935 à Salinas en Californie, Monty Roberts a mis sur pied une méthode appelée Join-Up®, pour proposer une alternative aux méthodes classiques de travail avec les chevaux, méthodes qui utilisent traditionnellement la violence. La méthode Join-Up® est basée sur une relation de confiance et sur la connaissance des comportements naturels de chevaux, en particulier leur instinct de fuite.

Dès son plus jeune âge, Monty Roberts s’est rendu compte de ses aptitudes à comprendre les chevaux. Durant 50 années où il a observé les mustangs sauvages du Nevada, il a pu observer que les chevaux communiquent entre eux, avec un langage silencieux, qu’il a nommé « equus » (selon le latin, cheval = equus). Il s’est donc opposé aux pratiques brutales du débourrage traditionnel. Sa prise de position lui a valu bien des maltraitances de la part de son père très autoritaire et agressif qui voulait absolument continuer le débourrage classique (« briser un cheval »).*

Quelques citations de Monty Roberts

1ère visite de Monty à Obersteinbach en 2003

1ère visite de Monty à Obersteinbach en 2003

Je suis intimement convaincu que personne n’a le droit de dire « tu dois » que ce soit à une personne ou à un animal.

Je ne crois pas qu’il y ait de méchant cheval par nature, de même qu’il n’a pas d’enfant méchant par nature.

Les chevaux ont besoin de patience. Si l’on se comporte comme si on avait 15 minutes à leur disposition, on a besoin d’une journée entière. Si au contraire, on se comporte comme si on avait la journée entière devant soi le travail est fait en 15 minutes !

Il faut permettre aux gens comme aux chevaux de se tromper pour apprendre à réussir ; ils doivent être récompensé quand ils ont rempli leur contrat, ou même, fait mieux que ce que l’on attendait d’eux.

Durant des siècles, les humains ont dit aux chevaux : ou tu fais ce que je te dis ou je te fais mal. Les humains continuent de se dire cela les uns aux autres : ils menacent, forcent et intimident. Je suis convaincu que mes découvertes concernant les chevaux ont aussi leur place de façon très positive dans le monde du travail, de l’école, de la prison et de l’éducation en général. Je suis intimement convaincu que personne n’a le droit de dire « tu dois » que ce soit à une personne ou à un animal.

pour en savoir plus : www.montyroberts.com

Les commentaires sont clos.